Game of Thrones – 5×04

Titre : Game of Thrones
Chaîne : HBO
Diffusion : mai 2015
Episode : 5×04 – Sons of the Harpy

J’ai l’énorme flemme de rattraper mes critiques en retard pour Game of Thrones, parce que oui, je suis à jour dans mes visionnages, mais je ne sais pas pourquoi, j’ai un énorme manque de motivation pour écrire les critiques des épisodes. Retour tardif sur l’épisode 4 pour commencer, et on verra pour les trois autres ensuite…

got-504-1
À King’s Landing, Cersei fout le dawa avec ses pas très fines manipulations politiques, dont l’hypocrisie est finalement à peine masquée. Dans le conseil restreint, elle fait le ménage, en envoyant tout le monde en « missions » lointaines, histoire de ne garder qu’elle et son cher Qyburn à proximité du pouvoir, et de la marionnette qu’est ce pauvre Tommen. En effet, le pauvre garçon est à la fois manipulé par sa mère dont il ne voit absolument pas les motivations, et par sa nouvelle épouse dont il ne voit pas non plus la supercherie (faut dire qu’elle sait y faire en matière de manipulation en apparence douce et gentille, alors que Cersei, on a déjà plus de mal à y croire 😛 ). J’aime plutôt bien l’ensemble de ces scènes, où ça reste assez grisant de voir Cersei dégager tout le monde.

Il y a aussi la questions des « Sparrows » (moineaux, ça le fait tout de suite moins… XD ). Ce retour sied comme un gant ce Lancel méconnaissable, et apporte pas mal d’enjeux. Bien que Cersei s’en serve à ses fins, on sent que cette nouvelle forme de forces armées indépendantes pourrait faire des dégâts de tous côtés et devenir totalement incontrôlable et dangereuse dans son fanatisme absolu qui se veut purificateur. J’aime bien ce nouvel aspect de King’s Landing. On avait toujours parlé de la religion en toile de fond, avec les Anciens Dieux, les Nouveaux Dieux, le Seigneur de la Lumière… mais jamais trop des ordres humains qui les administraient (à part pour les prêtres/prêtresses rouges). Même si on peut avoir l’impression que ça arrive de nulle part après cinq saisons, l’introduction reste efficace et passe parfaitement au travers des deux personnages inquiétants que sont Lancel et le High Sparrow. D’ailleurs, concrètement, cela mène à l’arrestation de Loras et à la fureur de Margaery, ainsi qu’au constat (prévisible) que Tommen et l’autorité, ça fait 100… Well done, Cersei !

got-504-2
Sinon, on a aussi un bon passage au Mur : celui où Stannis révèle avoir un coeur et aimer sa fille (parce que la pauvre Shireen est pas servie avec son idiote de mère). Très jolie scène mine de rien ! On a aussi Jon qui se voit obligé de demander de l’aide à tout le monde, puisque la Garde de Nuit est neutre, et il fait un peu la tête à l’idée d’écrire aux Bolton, mais Sam l’y pousse. C’est bien de montrer les conflits d’intérêt sous un nouvel angle, maintenant que Jon est Lord Commander. Cela dit, tout n’est pas top ici. Melisandre vient encore faire la chaudasse en tournant autour de Jon Snow à moitié à poil. J’étais en mode facepalm pour l’occasion. Mais que quelqu’un l’enferme ! Elle ne me renvoyait pas cette impression toujours négative dans les livres, mais là, à chaque fois que je la vois, je ne comprends simplement pas que personne ne l’ait tuée pendant son sommeil, sérieux… Congrats, Jon hein, parce que j’ai un instant cru qu’il allait se laisser entourlouper.

Sinon, Jaime et Bronn forment un duo assez cool, rempli de petites piques qu’ils s’envoient. Le tout est agrémenté d’un combat assez sympathique, où on a un peu peur pour Jaime (qui découvre une utilité à sa main d’or). Reste qu’ils n’avancent pas non plus énormément en réalité, aussi sympathiques soient-ils. Je passe sur les filles d’Oberyn (zzzZZZzzzZZZzzz…). Et finissons avec Daenerys qui ne fait pas grand chose à part écouter les histoires de Barristan sur sa famille. Aujourd’hui, papy ne lui parle pas de la folie de son père, mais de la douce voix de son frère. C’est bien, ça change, et ça nous la met de bonne humeur. J’t’aime vraiment bien Barristan. Et… oh des combats dans la rue ! Les harpies attaquent des troupes d’Unsullied, et ces derniers se font quand même laminer un peu trop facilement à mon goût (ils sont quand même censés être de formidables guerriers, et ils patrouillent à plus de deux, contrairement aux livres, me semble-t-il…). Bref, tout cela donne lieu à une scène très tendue, où on a très peur pour Grey Worm et Papy Barristan (qui, bien sûr, ne pouvait pas aller finir sa journée au bar du palais, mais plutôt dans les rues pleines de harpies…). Et arrive un horrible cliffhanger où se demande si l’un des deux ou les deux est/sont vraiment mort(s)…

got-504-3
Conclusion : Un épisode 4 fort sympathique, à défaut d’être excellent. Il est plutôt bien rythmé et alterne des scènes qui sont toutes relativement intéressantes. Bon, il faut toujours que Melisandre vienne faire tache dans tout ça, mais si on se force à faire abstraction d’elle et de sa manie de sauter sur tout ce qui bouge, l’épisode est peut-être le meilleur de ce début de saison.

Note : 8/10

Une réflexion sur “Game of Thrones – 5×04

  1. Littlefinger !
    Cersei a creusé sa propre tombe, mais au moins, ça bouge à Port-Réal.
    Malheureusement, j’arrive pas à accrocher aux Moineaux, j’aurai préféré connaître l’existence de ce groupe dans les saisons précédentes.
    Même si les filles d’Oberyn agissent, je ne vois pas trop l’intérêt, ça aurait été mieux de rajouter du chaos à Port-Réal.
    Quand à la proposition faite à Daenerys, ça confirme juste que sa fin approche.
    De toute façon, elle est chiante, alors autant aller jusqu’au bout.
    Mais que vont devenir ses dragons ?
    Par contre, Stannis m’a ému !

    Bilan : bon épisode.

    Melisandre en 3 mots : arnaque, sexe, feu.^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s