The 100 – 6×10 à 6×13

J’ai fini la saison 6 il y a quelques jours. Et je commençais à traîner pour rédiger cette critique. Autant la faire maintenant, avant que je commence à oublier trop de choses !

Et bien, globalement, ce fut une saison sympathique à suivre, plutôt rythmée et avec pas mal de rebondissements. Mais comme je le disais dans mes critiques précédentes, c’était aussi parfois un peu flou du côté des explications et il ne faut certainement pas regarder tout ça de trop près sous peine de trouver des illogismes (en tout cas, c’est l’impression que ça m’a clairement donné !). Cette dernière salve d’épisodes ne fait pas exception. On continue sur la même lancée.

Jospéhine restait donc assez captivante avec son côté arrogante, manipulatrice, mais intelligente. Et j’ai évidemment particulièrement aimé les passages tendus où Clarke se faisait passer pour elle. On ressentait bien la difficulté que cela lui posait, surtout du côté émotionnel (lorsqu’elle revoit sa mère, ou encore lorsque Maddie est utilisée pour produire du nightblood).

Ce qui m’amène au nightblood. Même si je ne maîtrise pas tout l’aspect technique de ce point du scénario (j’ai un peu (beaucoup ?) oublié la saison 4, moi…), j’ai l’impression que c’est un peu trop facile à créer. D’autant plus que Kane s’était suicidé juste avant en emportant avec lui ce qui aurait pu les aider à en faire. Mais paf, deux épisodes plus tard, on oublie, ce n’était en fait pas l’ultime solution. En fait, c’est ce qui me chagrine un peu cette saison. On trouve 50 pirouettes pour remédier à autant de situations soit disant insolvables, et même quand on est définitivement coincé, en fait, on ne l’est pas. Ça enlève un peu au poids des événements, que l’on anticipe peu à peu comme de moins en moins définitifs et impactants.

En revanche, ce qui a bien fonctionné (et qui a, justement, évité le retournement de situation impossible), c’est la fin d’Abby (ce qui répond à ma question de l’épisode précédent : il n’y a que Clarke qui a eu la chance extraordinaire de ne pas avoir son esprit effacé…). C’était aussi bien mis en parallèle avec la descente aux enfers de Marcus (Marcus ? J’ai un doute… Martouf, quoi). On peut comprendre que son personnage, qui faisait tout pour préserver la paix et rester le plus moral possible dans leur situation immorale, finisse par craquer. (Et puis, personnellement, je trouve qu’Abby avait fait son temps, vu qu’elle faisait partie des personnages qui m’énervaient beaucoup).

J’ai eu un peu plus de mal à suivre les réactions changeantes du peuple par contre. Au début, ils commencent à se révolter, c’est bien logique. Un petit coup de toxine/drogue/hallucinogène et ils deviennent extrêmement violents. Ce qui n’empêche une partie d’entre eux de rester de gros fanatiques aveugles (on va dire que c’était la partie dévouée, mais jusqu’alors totalement cachée des habitants). Ils retournent donc la violence contre les protestataires (qui étaient pourtant censés être majoritaires). Et puis, plus tard, lorsque Murphy et sa copine, qui se font passer pour des dieux/originaux, sortent devant le peuple, alors que la vérité a éclaté, personne ne s’en prend à eux. Pire, une partie des gens se plaint d’avoir été abandonnée par Marcus et les autres. Mais euuuuh, ils devraient être satisfaits, non ?

De toute façon, il semblerait qu’on en ait pas fini avec le peuple bizarre, vu l’attitude étrange du fils de Monty qui a gardé une puce, yeaaah… Pffff… Si on pouvait en finir complètement avec tout ça. C’est comme le Dark Commander qui m’aurait fait plaisir en acceptant d’être effacé. Mais non, il n’est pas effacé et a même réussi à s’uploader quelque part. Chouette ! Déjà que je râlais en disant que c’était la fausse bonne idée de la saison. Mais en plus, ils se laissent cette piste ouverte… Et quand j’y repense, j’accroche encore moins : pourquoi n’avait-on jamais parlé de ce Dark Commander avant ? Pourquoi réussit-il seulement à ennuyer Maddie ? Pourquoi peut-il « enfermer » les IA des autres Commanders ? On est censés croire qu’il n’a jamais posé de problèmes pour les autres Commanders avant ?

Enfin, il reste l’intrigue de Gabriel qui fait un peu plouf, vu que finalement, il ne fait pas grand chose (on va mettre ça sur son côté moral). Pire, il nous conduit ensuite vers la fin de saison qui semble présager la saison 7, avec son histoire déjà bien vague et fumeuse d’anomalie (qui ne nous a jamais rendu Dyosa -est-ce bien son nom ?). Il nous sort un drôle d’artefact qu’il enclenche avec les tatouages tout juste découverts d’Octavia (toujours en mode peace and love, mais toujours insupportable pour moi…). Et tout ça se finit par ce qui serait la fille de Dyosa qui nous poignarde Octavia, avant que cette dernière ne se fasse aspirer par l’anomalie (qui va et vient au bon vouloir du scénario). Je sens le vieux truc à la Interstellar (sans toutes les explications derrière) où ce sont les humains (ou éventuellement un autre peuple) du futur qui ont leur petit portail vers le passé pour préserver l’humanité. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas un pan du scénario qui m’intéresse tant ledit scénario me paraît déjà un peu flou et bancal : pas la peine d’en rajouter.

Conclusion : Je râle beaucoup, parce qu’il y a plein de petits détails qui me gênent un peu. Mais globalement, j’ai encore une fois apprécié cette saison malgré tout. Je suivrai la saison 7 (surtout que j’ai lu que c’était la dernière). Mais j’espère que le scénario me paraîtra plus solide.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s