The 100 – 7×01 et 7×02

Contrairement aux apparences, le blog n’est pas mort. J’ai toujours peu de temps (et toujours la flemme quand j’en ai…). Mais j’ai repris The 100 pour son ultime saison, et je n’allais pas abandonner les critiques aussi près de la fin. Pour continuer sur mon gain de temps et faciliter mon visionnage, je ferai comme la saison 6 et combinerai plusieurs épisodes en une critique. Commençons avec les deux premiers épisodes (les deux seuls que j’ai vus à l’instant où j’écris).

the100-701-702

Ma mémoire reste aussi efficace que d’habitude, et puisque j’ai visionné l’épisode 1 il y a un mois, je ne m’en souviens déjà quasiment plus. Je n’avais pas l’impression qu’il s’y passait grand chose de marquant. On constatait juste que c’était le chaos à cause du manque d’entente (logique) entre les différents groupes peuplant Sanctum. Les fanatiques ont d’ailleurs beau sembler pacifiques et gentils, ils me gavent quand même. Les « gros durs » aussi de toute façon. D’ailleurs, ça me fait quand même marrer la façon dont Clarke est quand même toujours la chef indirecte. C’est elle qu’on vient chercher pour gérer les conflits (plus ou moins bien), alors qu’elle s’est éloignée de la petite ville. Sinon, rien à voir, mais je viens de capter (un peu tard) que la fille d’Indra (dont j’ai oublié le nom) est jouée par la même actrice qui joue Constance dans Sabrina. Grande découverte ! (Je dois d’ailleurs revenir sur la saison 3 dans une critique un de ces quatre. J’essaierai de faire ça avant la saison 4 tant qu’à faire… 😛 ).

Dans l’épisode 2 (que j’ai vu hier et donc je me souviens par conséquent plus clairement), je dirais que l’idée principale, c’est que je n’aime pas Hope. Je deviens moins tolérante avec les séries avec le temps. Et la vieille ficelle du personnage qui paraît antipathique parce qu’il ne dit rien de concret ou d’utile a le don de ma saouler en trois secondes. Elle parle de manière assez cryptique pour râler et dire à ses deux compagnons qu’ils ne comprennent rien mais qu’ils comprendront, mais qu’en gros, rien ne peut se passer comme ils le veulent. Je suis donc dans le même état agacé que la copine de Bellamy (dont j’ai aussi oublié le nom… Ah bah oui, un an sans voir The 100 et j’oublie quasiment tous les prénoms non essentiels 😛 ).

De manière générale, je ne suis toujours pas fan du concept tordu de l’anomalie qui arrive comme un cheveu sur la soupe dans ces histoires de nouvelle planète et politique (personnellement, ça me suffisait amplement pour être captivée). Pourtant, j’adore la science-fiction, mais ce truc en plus, j’ai l’impression que c’est la série qui a les yeux plus gros que le ventre et qui va se permettre de pouvoir faire un peu tout et n’importe quoi avec des voyages dans le temps (comme s’ils ajoutaient un truc à la Interstellar alors que ça n’avait rien à faire là. Mais peut-être suis-je la seule à avoir cette impression négative. On verra… Mais à l’idée que la conscience du Dark Commander pourrait s’en mêler, je crains le pire !).

Conclusion : une reprise correcte, mais pas des plus mouvementées. Cela dit, je suppose que ce sera nécessaire pour la suite, qui, je l’espère, sera aussi sympa que la saison 6 (que j’avais plutôt bien aimée).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s