The 100 – 7×07 à 7×09

Allez, je tente de finir The 100 avant le mois de décembre ! Après ma pause de plus d’un mois, je viens de nouveau d’enchaîner plusieurs épisodes (trois en l’occurrence). J’ai toujours l’impression de suivre deux intrigues qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre…

Je ne sais pas si c’est parce que mes souvenirs des anciennes saisons sont relativement vagues et que, de ce fait, je ne saisis pas tout. Mais je suis assez partagée face à cette saison et ses deux intrigues principales que je trouve tellement différentes que je ne vois même pas où est leur lien. C’est presque comme si on suivait deux séries dans le même univers : d’un côté, ceux qui essaient d’établir un certain ordre politique et la paix entre plusieurs factions sur Sanctum, suite à l’effondrement politique de la saison précédente ; et de l’autre, ces histoires tarabiscotées de voyages dans le temps impliquant le reste des personnages. Et voir la petite bande de Clarke initialement mêlée à l’intrigue 1 passer finalement à l’intrigue 2 ne change pas mon impression. Je suppose qu’on y verra éventuellement plus clair en fin de saison, et que tout ça finira peut-être par trouver une résolution commune. Mais en attendant, on est pris entre les deux…

Et je crois définitivement préférer suivre Sanctum (malgré toutes mes réserves face à cette histoire de Dark Commander). Cela me paraît plus logique et fluide de suivre leurs tribulations, par rapport à la saison 6 : on est dans une vraie continuité scénaristique. Reste que ce n’est pas écrit avec la plus grande finesse (cf : la vieille métaphore des parties d’échecs…), et que ce n’est pas toujours passionnant. Par exemple, on devine très bien que Martouf (désolée, son vrai prénom m’échappe, je repasse donc en mode Stagate…) retient Murphy pour une bonne raison et pourtant, Murphy reste trois plombes alors qu’il aurait pu partir dès le départ…

Sinon, puisqu’il faut en parler, les voyageurs dans le temps essaient maintenant de convertir Octavia et compagnie à leur cause. J’apprécie de voir Echo réussir à les convaincre qu’elle est ralliée à eux (je suppose que ce n’est qu’une façade, et peut-être indirectement est-elle vaguement intéressée par leur enseignement). Cela dit, je ne vois pas en quoi le petit speech qu’ils leur ont tenu a de quoi les convaincre en fait. J’ai l’impression d’avoir loupé un épisode (le bien commun, l’intérêt de tous et tout ça, euuuuuh, mouais… je m’attendais à d’autres révélations plus persuasives). J’ai aussi du mal à croire que le sous-chef (Dumdum de Captain America, ou Dave de Desperate Housewives qui a certainement un prénom lui aussi) n’ait rien capté concernant Octavia et le gars qui bave devant elle. A voir quelles conséquences cela pourrait avoir. Et on nous a aussi balancé le nouveau chef (Bill ? Je crois bien avoir perçu son prénom à lui 😛 ). On attend maintenant le début des négociations avec Clarke, en passe d’être l’Elue à cause de la flamme, les souvenirs et tout ça (pffffff, les vieux retournements de série télé…).

Cela me mène à un dernier (petit) paragraphe, pour dire que, malgré mes souvenirs vagues, j’ai pu apprécier l’épisode 8 (si je ne me trompe pas de numéro) qui a fait un retour inattendu dans le temps, avant même les événements de saison 1, pour éclairer un peu plus la mythologie de la série, le nouveau personnage de Bill en passant, et l’existence même de ce groupe du « futur » (descendant, si j’ai bien compris, d’un groupe isolé du passé… Cela devient complexe à expliquer 😛 J’aimerais savoir combien de générations ont passé dans ce futur, vu que seul Bill a l’air d’être un original, vu qu’il était cryogénisé (là encore, si j’ai bien compris). On en revient en fait à une vieille guéguerre du passé entre l’idéologie de son groupe (aller vers le futur / un autre monde / tout en ne sauvant que ceux qu’il estimait digne d’être sauvés), et celui de sa fille (rester sur Terre, à l’origine des différentes tribus -ou en tout cas de Trikru). Pour le coup, pas très reluisant, Bill ! Je vous avoue que je ne suis pas sûre de la façon dont l’intrigue de Rebecca colle avec ce que l’on connaissait d’elle (je comprends que c’est sa fin puisqu’elle meurt, mais je ne me souviens pas si on nous l’avait montrée mourir avant en fait !). Breeeef ! Malgré mes petits problèmes mémoriels qui m’empêchent de saisir toutes les subtilités, j’ai vraiment beaucoup aimé cet épisode. Peut-être mon préféré de cette saison 7 jusqu’ici.

Conclusion : On progresse. J’ai toujours les mêmes réserves : deux intrigues qui m’ont l’air indépendantes et qui manquent donc d’éléments liants (à mes yeux en tout cas). J’en préfère une assez largement sur les deux pour ne rien arranger (du fait qu’elle me semble plus en lien avec les saisons passées). Cela dit, je commence à penser qu’il y a une raison à ce choix d’écriture et qu’on finira forcément par rassembler le tout. (Et mention à l’épisode 8 qui repart dans le passé avec brio).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s