The 100 – 7×12 et 7×13

Un très bon épisode 12, puisque c’était centré sur mon intrigue préférée à savoir les guerres de pouvoirs sur Sanctum. Et derrière, un épisode 13 en mode douche froide puisque plutôt centré sur le Berger et ses suiveurs dont l’arrivée sur Sanctum n’a pas eu l’impact que j’espérais…

J’ai beaucoup aimé l’épisode 12 où ça s’agite sur Sanctum suite à la prise de pouvoir du Dark Commander. Même si ça va vite, il était appréciable de voir différentes réactions au sein des différentes communautés : ceux qui suivent, ceux qui suivent seulement par peur, ceux qui refusent de suivre et se font tuer, et ceux qui refusent de suivre et se cachent. Je dois dire que je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi facile pour lui de s’imposer, mais en même temps, avec ses tendance plus que tyranniques, il ne fait pas de détails face à ceux qui n’ont pas du tout sa culture des Commanders. Cela dit, la série facilite aussi tout ça tellement on a l’impression que les différentes communautés sont composés de 25 personnes à tout casser… Forcément que l’opposition ne va pas non plus être forte vu la façon dont c’est présenté visuellement (bien évidemment, ils font ce qu’ils peuvent, budget et tout ça…).

Par contre, les résistants ne font aussi pas trop dans la discrétion. Indra qui débarque chez Murphy avec sa brouette, tranquille… Elle croyait vraiment passer inaperçue ? Surtout qu’elle est déjà sur liste noire vu qu’elle a bien fait comprendre à moult reprises qu’elle tuerait le Dark Commander à la moindre occasion. Au moins, il était moins idiot de la faire suivre et de faire suivre l’espion pour être sûr. Un point pour les « méchants » sur ce coup. Ah, et je dois dire que j’ai adoré quand Murphy a essayé de jouer la comédie en faisant croire qu’il s’attendait au retour de sa copine post-dispute. Même si ça n’a pas fonctionné, c’était sympa. Et puis, le suspense autour de la menace de faire exploser le réacteur faisait aussi honorablement le job (même si on peut se douter qu’ils n’ont peut-être pas envie de réellement le faire). Enfin, je finirai sur un petit détail négatif : Maddie qui veut « rassurer » le survivant des massacrés et proclame qu’aucun jeune ne mangera tant qu’il ne mangera pas. Mais euh, tu lui fais pas indirectement du chantage, là ? Nan parce que ça m’a paru carrément naze comme soutien moral !!

Dans l’épisode 13, qui fait suite à la superbe fin d’épisode où Clarke a l’impression de débarquer dans un monde parallèle, c’est moins réjouissant. J’avoue que je m’attendais à voir une confrontation (froide ou explosive) entre l’univers tyrannique du Dark Commander, et l’univers en apparence si paisible du Shepherd. On ne peut pas dire que ça a eu l’effet escompté ! En trois secondes, les gens de Bardos nous ont dégagé le Commander qui venait à peine de chauffer son trône, pour se mettre en quête de la flamme (et paradoxalement, cette quête m’a semblé durer trois ans quand la confrontation a été expéditive). On a rajouté l’histoire de la période toxique de la planète qui revient pile à ce moment. Soit. Tout ça pour qu’en fait, le gars (dont le nom m’échappe temporairement) en charge de réparer la flamme décide qu’il est plus sage de la détruire (ENCORE…). Tout ça, c’était prétexte à quoi en fait ? Faire revenir Joséphine en guest star dans trois ou quatre scènes ?

On finit en zigouigoui, et on repart pour rechercher (de force) ceux qui ont été laissés derrière pour assurer les arrières du Shepherd (raté ? Ou peut-être pas ? Je pense qu’il ne va pas se laisser faire par la menace armée de Clarke et sa bande). Nan mais vraiment, je ne suis pas fan de cette intrigue où on ne fait que se téléporter partout… Quant à cette fin, voulue horriblement dramatique, où Clarke tue Bellamy qui refuse de lui donner le bouquin de croquis de Maddie, BOF !!! (Bouquin qui ressort un peu de nulle part d’ailleurs, et dont la vitalité soudaine au scénario m’échappe un peu… Certes, Maddie avait parlé de ses souvenirs qui revenaient à Clarke dans un mini échange de trois secondes auparavant. Mais bouquin ou pas, tout le monde savait, incluant Bellamy, qu’elle avait temporairement porté la flamme. De ce fait, je n’ai pas compris en quoi Clarke voulait soudainement le livre quand elle allait joyeusement partir sans deux secondes avant ! Et au final, à part tuer Bellamy, elle n’a rien fait d’utile puisqu’elle part sans le livre !! DES BAAAAAFFES !!! (A ce stade, je n’y crois toujours pas à mort de Bellamy en fait XD Soit il est mort là mais c’était un clone ou autre, et le vrai Bellamy est vivant ailleurs ; soit, il sera médicalement sauvé de sa fin sanglante).

Conclusion : On approche de la fin, avec une qualité un peu irrégulière (en tout cas, toujours parce que personnellement, je n’accroche pas vraiment à l’intrigue du futur passé de Bardos -si c’est bien le nom de la planète). Mais dans l’ensemble, grâce à Sanctum, ça passe toujours bien. Par contre, côté personnages, je vous confirme que j’ai vraiment du mal à supporter Raven qui vient encore pleurnicher parce qu’elle a tué les gars du réacteur après leur avoir menti (et l’autre blonde intransigeante qui décide de manière prévisible qu’il vaut mieux ne pas se venger parce que Raven traîne une peine bien lourde avec sa culpabilité… Tant mieux pour Raven, hein. Mais aucun surprise).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s