The 100 – 7×14 à 7×16

Vous y croyez ? Parce que moi, presque pas ! Et pourtant, j’ai bel et bien fini la saison 7 de The 100, et toute la série par la même occasion. Je pensais pourtant que j’étais bien lancée en novembre dernier, mais non, j’ai encore réussi à faire un hiatus de plus de deux mois avant de reprendre… Du coup, je viens à peine de boucler l’affaire et je me suis dit qu’il valait mieux rédiger mon bilan tout de suite. Histoire de ne pas attendre six mois derrière !

Je crois que je ne vais pas faire dans les détails, déjà parce que techniquement, j’ai vu l’épisode 14 en novembre, mais j’attendais de voir le 15 (que je pensais initialement regarder très vite) avant de rédiger un bilan. Je ne me souviens pas de grand chose, si ce n’est que c’était long à attendre qu’il se passe concrètement quelque chose avec tous ces personnages enfermés dans le bunker pour protéger Maddie. J’étais déçue que Gabriel meurt comme ça (même si, en théorie, sans vouloir être horrible, le fait de mourir semblait être une fin logique pour son personnage étant donné son passé… Sauf que la saison 7 n’a pas vraiment exploité cela, et sa mort n’a aucun réel impact. En tout cas, personnellement, je me suis dit que pour le personnage, il aurait été mieux de partir autrement, que juste parce qu’à ce stade de la saison, ils ne savaient plus trop quoi faire de lui et qu’il fallait bien commencer à tuer des personnages). Et puis, tout ça pour qu’au final, Maddie parte d’elle-même en mission suicide…

Dans les deux épisodes suivants, je me suis rendu compte qu’en fait, on ne reviendrait plus sur Sanctum et qu’on allait donc se consacrer exclusivement à la partie du scénario que j’aimais le moins jusqu’ici (et aussi qu’au passage, on ne s’occuperait pas de résoudre les petits problèmes politiques là-bas : pratique pour les scénaristes !). Maddie accepte d’aider les « méchants ». Elle laisse l’accès à ses souvenirs (et à ceux des autres commanders), puis finalement, retournement de veste, elle regrette son choix et veut s’en aller. Peut-on en vouloir au méchant de ne pas vouloir la laisser partir maintenant qu’elle est là ? (Je ne cautionne cela dit pas l’état dans lequel il l’a laissée hein). D’ailleurs, je n’y connais rien en cerveau et tout ça, mais ça paraît bien pratique cette histoire de souvenirs enregistrés ailleurs dans le cerveau (techniquement, c’est pas vraiment faisable, non ? Je veux dire par là que si notre cerveau a des parties dévouées à des tâches bien précises, pourquoi pourrait-on enfouir des souvenirs dans des parties non mémorielles ? Vous allez me dire que je ne devrais pas me poser ce genre de question quand on connaît déjà tout le délire avec la flamme et tout ça, mais je ne peux pas m’en empêcher !).

Enfin bref, le Sheperd réussit son délire de transcender juste parce qu’il le code d’accès : LOL, désolée, mais cette saison, ce n’était vraiment pas mon délire en fait. Plus j’y repense, plus je me rends compte que j’ai vraiment complètement bloqué avec cette partie de l’intrigue, et je me souviens qu’elle me faisait déjà craindre le pire quand la fille de Dyonisa avait débarqué de l’étrange « machine » en saison 6… J’avais raison d’avoir peur. Je trouve que la série s’est perdue dans un truc tarabiscoté qui n’est pas à la hauteur d’autres saisons plus intéressantes. Et rien que Sanctum seule était plus intéressante ! Je n’ai même pas envie de parler de cette fin avec le concept fumeux de la transcendance (c’était déjà les protes ouvertes à tout et n’importe quoi dans Stargate SG-1, mais au moins, ils avaient essayé de se contenir un minimum pour ne pas trop délirer, et ils se sont à peu près tenus pendant plusieurs saisons après avoir introduit ce concept casse-gue*le…). Malheureusement, The 100 saute à pieds joints là-dedans et finit donc sa saison et tout son parcours les pieds bien embourbés dans la gadoue !

Donc voilà, des peuples « supérieurs », qui sont tellement puissants et sages qu’ils ont déjà transcendé et vivent comme des esprits purs éternellement, s’amusent à juger d’autres peuples non transcendés. Et si ceux-ci osent taper le code d’accès au test de la transcendance, ils n’ont pas d’autres choix que de réussir le test. Sinon, les peuples transcendés bien sages les tueront tous (tant pi si le zigoto qui passe le test le rate : tout le monde paiera les pots cassés. Je devrais prendre exemple et noter mes élèves en en faisant passer qu’un seul au nom de tous. Ce serait d’une terrible justice, c’est sûr !). Clarke a quand même bien raison de leur exposer la stupidité de leur système. Mais ils s’en fichent. Heureusement (ou pas), même si Clarke rate le test, Raven leur fait gagner un peu de temps pour qu’ils observent l’humanité, qui à ce moment de la série, en a un peu marre de toujours se taper dessus. Et c’est à ce moment précis que les transcendés se sont peut-être demandé s’ils n’avaient pas hâtivement jugé (puis exterminé…) d’autres peuples avant…

Du coup, « happy end » (drôle d’happy end, hein !). Toute l’humanité transcende, enfin pas les morts, et puis pas Clarke, parce qu’elle a tué au moment de son entrée dans le test (c’est sûr qu’elle était donc moins noble que le mec qui avait compris qu’il ne fallait pas de guerre mais venait de transformer une ado en légume juste pour accéder audit test…). Et après cela, ce n’est pas fini : Clarke a de la chance parce que certains humains ont choisi de dé-transcender pour vivre sur Terre (irradiée puissance 1000 en saison 5, mais plus maintenant, du temps a passé et hop…). Histoire que Clarke puisse ne pas avoir vécu seule. Sympa sachant qu’ils n’ont plus le droit de se reproduire. Du coup, l’humanité est condamnée. Trop de bonté de la part des Transcendés (je peux les appeler les Anciens comme dans Stargate ?). Mais Maddie a choisi de ne pas dé-transcender pour venir vivre avec Clarke ! Il faut que Clarke comprenne que Maddie est en paix maintenant… Ça fait plaisir ! LOL. Faut que je m’arrête. Je n’en peux plus… Mais euh, bon allez, on parle de Bellamy ? Certes, je devrais être contente. Je me suis trompée. Il n’a pas été miraculeusement ramené à la vie. Non, il est juste mort comme une grosse m*rde il y a 4 épisodes dans une saison où il n’a pas servi à grand chose (certains diront que c’était un nouveau Bellamy qui avait grandi après ses erreurs meurtrières de guerre, mais en fait, j’aurais presque préféré qu’il revienne miraculeusement à la vie dans une saison axée politique et reconstruction concrète de l’humanité sur Sanctum !).

Conclusion : vous l’avez compris. Je n’ai pas aimé la fin ! Je suis d’ailleurs assez curieuse de savoir comment elle a été accueillie par les gens qui appréciaient la série (je n’ai absolument rien suivi à ce sujet, de toute évidence !). Avec du recul, je crois que j’aurais donc largement préféré qu’on en finisse à la fin de la saison 6. Dommage…

PS : Dire que j’ai encore toute la saison 7 d’Agents of SHIELD à rattraper. J’aurai peut-être fini dans 6 mois…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s